Les identités meurtrières – Amin Maalouf

Les identités meurtrières est un essai d’Amin Maalouf qui remet en question la notion courante et simpliste de l’identité. Ayant été confronté à plusieurs reprises à la question “Vous sentez-vous plus Libanais ou Français?”, il défend la pluralité et la richesse culturelle, par opposition à une appartenance collective qu’il juge réductrice de la singularité de chacun. 

Selon l’auteur, l’identité ne se compartimente pas : “elle ne se répartit ni par moitiés, ni par tiers, ni par plages cloisonnées ». Chacun est fait d’appartenances multiples : culturelle, linguistique, religieuse, nationale, politique, familiale… Ainsi, l’identité devient meurtrière lorsqu’elle nie sa complexité pour favoriser une séparation entre soi et autrui. 

J’ai beaucoup aimé cet essai parce qu’il analyse un sujet d’actualité complexe en se basant sur des experiences personnelles de la vie courante. Lire ce livre m’a permit de comprendre que des questions qui semblent anodines peuvent en réalité limiter le sentiment d’appartenance à plusieurs communautés et favoriser un refus de l’altérité que l’auteur qualifie de “meutrier”.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s